التسجيل قائمة الأعضاء اجعل كافة الأقسام مقروءة



 
إطلاق مسابقة نور الأدب 2020 للشعر موضوعها: " صفقة القرن "
عدد مرات النقر : 501
عدد  مرات الظهور : 3,182,874

اهداءات نور الأدب

العودة   منتديات نور الأدب > واحة العرب والمهجر > الأقسام > Forum.de.Français...... > Oasis de prose
إضافة رد
 
أدوات الموضوع
قديم 21 / 02 / 2008, 53 : 03 AM   رقم المشاركة : [1]
محبوبي
ضيف
 


Image


[align=center]Image[/align]

Dans l’insouciance et l’indifférence de la communauté, des gens présumés sans importance y vivent comme de vulgaires marginaux. Personne ne prête attention à eux, sauf aux périodes des élections, et comme le proverbe dit: «Le malheur des uns fait le bonheur des autres». Ces malheureux sont noyés jusqu’ au paroxysme du paupérisme. et constituent une source inespérée pour remplir les poches des profiteurs et des sans scrupules qui entravent le progrès de notre pays.
Ensevilis vivants dans cette abominable vie de chien qu’ils n’ont pas choisie, les habitants de soi-disant quartiers populaires ( je ne sais pas si ce mot est dérivé de: la forte population qui y habite, ou bien le mot est tiré du niveau de vie qui atteint le seuil), n’ont de toit pour s’abriter à peine que celui de leur modeste chaumière, et sans parler des gens qui n’ont même pas cette opportunité d’avoir un abri, qu’on nomme: les sans-abris.
Dans les bidonvilles privés de toute infra-structure, les baraques bâties en un désordre inouï, laissent à peine d’étroits espaces pour les ruelles. pas d’électricité, presque pas d’eau dans la plupart de ces quartiers, pas d’égout. les eaux usées et malsaines qui coulent de tous les taudis dégagent une odeur nauséabonde, surtout en été, milieu propice à la prolifération de tout genre de bactéries et de microbes, cause de maladies qui atteignent, sans exception, les enfants fébriles et mal-nourris et les vieux qui ne sont plus immunisés contre ces maladies.
Ces quartiers que les soi-disant compatriotes ne daignent même pas regarder sur une carte postale.
La plupart des gens de ce milieu pauvre sont des travailleurs assidus, qui prennent au sérieux toutes les tâches qu’ont leur a confiées, travaillant dur pour quelques malheureuses sommes d’argent et qui n’arrivent même pas à subvenir ni à leurs besoins nécessaires, ni à ceux de leurs proches, rien qui puisse préserver leur dignité,ou disons plutôt, ce qu’il en reste.
Pour eux, pas de couverture sociale ni prise en charge médicale, ni retraite. Rien qui puisse leur garantir une vie moins atroce et moins désagréable.
L’ironie du sort exige qu’ils n’ont même pas le droit de tomber malade ni de mourir, pour la simple raison qu’ils n’ont pas de quoi payer les frais engendrés par ces deux cas bel et bien naturels.
Je suis en contact direct et presque permanent avec quelques-uns de ces infortunés et malchanceux. Je les comprends peut-être parce que moi aussi, je suis né dans une modeste baraque et dans l’un de ces quartiers où j’ai passé ma tendre enfance. Et je me souviens bien, comme si c’était hier, faute de couvertures, nous dormions blottis les uns contre les autres, mes frères et moi, aux corps chétifs (la plupart du temps nous avions l’estomac creux ), comme les sardines dans une boîte, pour nous réchauffer mutuellement; nous vivions dans une pièce unique qui faisait office de salle à coucher la nuit, salle d’accueil le jour pour nos «invités».
Pour mes semblables, il ne suffit pas de lire dans leurs yeux pour déceler l’amertume, et le désespoir d’être négligés par la société; pour arriver à ce stade, il faut, comme un psychanalyste, leur parler, et les entendre parler pour qu’ils puissent faire savoir à tous les attentionnés, leur vision de voir les choses et exprimer leurs sentiments avec la plus grande clarté. Et l’essentiel, c’est de leur donner l’opportunité de bâtir, de construire ce pays que nous aimons tous. il y a bien des bras forts et musclés, et des génies parmi eux. Il existe bien des gens de ce même milieu qui sont arrivés à s’imposer dans différents domaines : art, musique, sport, théâtre, commerce, politique, sans qu’ils soient nés avec une cuillère d’or ou d’argent à leur bouche, (comme dit l’adage: ils ont traversé l’oued et leurs pieds sont devenus secs), ils ne sont pas moins compatriotes que d’autres, mais il suffit de leur donner une chance de vivre dignement .
Ces gens-là ont été chassés de leur travail, licenciés de leur fonction pour une raison ou pour une autre, mais toutes les raisons du monde ne peuvent pas justifier l’entrave au droit élémentaire, qui est: «le droit au travail». et qui aura comme conséquences: une brèche fatale sur le flanc de la petite galère qui ne résistera pas assez longtemps avant de sombrer au fond de l’océan. cette petite galère n’est autre que la famille du futur chômeur, il lui faudra beaucoup de temps pour se relever de cette chute mortelle (s’il arrive à s’en sortir). après le licenciement du chef de famille, je vois qu’il est après cela, futile et superflu de parler du droit de l’enfant encore moins de celui de la femme. La famille disloquée en mille morceaux sombrera dans tous les vices dont la société elle-même était la cause, payera amèrement et à un prix exorbitant toutes les conséquences.
Bonté Divine, ayez pitié de nous !

[align=center]Mahboubi Mohammed
Casablanca
Date: 01.05.2004
[/align]


Image


نور الأدب (تعليقات الفيسبوك)
  رد مع اقتباس
إضافة رد

مواقع النشر (المفضلة)


الذين يشاهدون محتوى الموضوع الآن : 1 ( الأعضاء 0 والزوار 1)
 
أدوات الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيع الرد على المواضيع
لا تستطيع إرفاق ملفات
لا تستطيع تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع


الساعة الآن 00 : 04 PM


Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Tranz By Almuhajir *:*:* تطوير ضيف المهاجر
Ads Organizer 3.0.3 by Analytics - Distance Education

الآراء المنشورة لا تعبر بالضرورة عن رأي الإدارة وتمثل رأي كاتبها فقط
جميع حقوق النشر والتوزيع محفوظة لمؤسسة نور الأدب والأديبة هدى نورالدين الخطيب © ®
لا يجوز نشر أو نسخ أي من المواد الواردة في الموقع دون إذن من الأديبة هدى الخطيب
مؤسسة نور الأدب مؤسسة دولية غير ربحية مرخصة وفقاً لقوانين المؤسسات الدولية غير الربحية

خدمة Rss ||  خدمة Rss2 || أرشيف المنتدى "خريطة المنتدى" || خريطة المنتدى للمواضيع || أقسام المنتدى

|